Musiciens


Kathrin Christians

« Je suis bel et bien le résultat d’une expérience »
Kathrin Christians, une flutiste à l’envoûtante virtuosité.

«  Ma mère disait toujours que j’avais été une expérience », dit souvent en riant Kathrin Christians. « Elle était fermement convaincue que l’utérus est la première salle de classe d’un enfant et, fœtus dans son ventre, elle me nourrissait de musique ». Quel succès ! Aujourd’hui, Kathrin et sa flute charment l’auditoire en se produisant sur les scènes nationales et internationales : Nizza, Palerme, Ouagadougou, Seoul, Bangkok, Saint-Tropez, Lucerne, Pretoria, Berlin, Francfort… La flutiste est d’ailleurs réputée pour la légèreté, l’élégance et l’aisance de son jeu. Même si sa formation musicale « prénatale » s’est révélée efficace, les origines de son talent remontent au 19ème siècle, car son grand-oncle n’est autre que le compositeur et chef d’orchestre danois Carl August Nielsen (1865-1931).

À trois ans, elle préférait chanter Schubert. A 4 ans, elle commencera la flute. Cette jeune native d’Heidelberg s’achètera d’ailleurs sa première flute traversière en jouant dans la rue – en commençant à 7 ans, elle aura réuni assez d’argent à dix. Elle gagnera ses premiers concours à l’âge de 12 ans.

Elle étudie et perfectionne sa technique à Mannheim (avec les professeurs Jean-Michel Tanguy, Robert Dohn, Pirmin Grehl et Birgit Engelhardt), à Munich (Masterclasses des professeurs Andràs Adorjan et Philippe Boucly) et à Stuttgart (dans la classe du Prof. Davide Formisano où elle se distingue en terminant première avec distinction). Elle participe à de nombreuses masterclasses avec Aurèle Nicolet, Felix Renggli, Jean-Claude Gérard, Peter-Lukas Graf, Gaby Pas-van Riet, Sophie Cherrier, Andrea Oliva, Jean Ferrandis, Gergely Ittzes… À seulement 23 ans, elle devient première flute solo de l’Orchestre symphonique d’Heidelberg et de l’Orchestre Mozart de Mannheim, place qu’elle a occupée jusqu’au printemps 2013.

Elle joue fréquemment avec l’Orchestre baroque La Folia, l’Orchestre symphonique d’Heidelberg, le Kurpfalzischen Kammerorchester de Mannheim et se produit sur les scènes les plus variées, comme le Festival MDR Musiksommer, le Festival de Pâques de Lucerne, le Liederhalle de Stuttgart, le Festival Palermo Classica, le Piano Salon Christophori, le Festival Bach de Lüneburg, le Sylt Art Festival. Ses nombreux concerts l’ont conduit en Allemagne, en Suisse, en Autriche, en Espagne, en Italie, en France, au Denemark, en Grèce, au Japon, en Corée du Sud, en Thaïlande, et en Afrique. Parmi ses partenaires, citons Catrin Finch, Bruno Canino, Máté Szücs, Marina Chiche, Davide Formisano, Lars Jönsson, Daniel Heide.

Kathrin a également gagné de nombreux prix nationaux, comme internationaux, comme :

    En 2013, The World Competition, Australie
  • En 2012, le Concours Severino Gazzelloni, Italie
  • En 2009, le Concours international de flute, Grèce
  • En 2006, le Concours de Musique du Lions, Allemagne
Depuis 2015, elle est la directrice artistique des cycles « Kathrin Christian Presents »

NATHAN MIERDL

Ce jeune violoniste, né en 1998 à Francfort-sur-le-Main, mêle avec talent l’énergie et la passion de la jeunesse avec l’intelligence de la maturité. Son cursus commencée à l’âge de 3 ans, à l’Ecole de musique de Francfort. Il suit ensuite les six années de formation du Conservatoire de Dijon, puis intègre la classe de Christophe Poiget à Boulogne-Billancourt, avant de rentrer en 2013 au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris.

Il poursuivra en parallèle de brillantes études scolaires, tout en s’intéressant au théâtre, aux mathématiques et à la philosophie.

En 2015, il crée le Quatuor Gaïa avec Clémence Mérou, Tess Joly et Laura Castégnaro, toutes issues du C.N.S.M. Ils se produisent régulièrement à Paris et en Province, à l’occasion de divers concerts et festivals. Leur répertoire s’étend de la musique baroque aux compositions contemporaines.

Pour la saison 2015-2016, Nathan a été admis à l’Académie de l’Orchestre de Paris, tout en poursuivant sa formation musicale traditionnelle et en collectionnant les prix internationaux. Il a notamment obtenu le premier prix du Concours international Louis Spohr en 2013 à Weimar, le deuxième prix au concours international de Mirecourt en 2014, un prix spécial de la meilleure interprétation d’une sonate romantique au concours international Rodolfo Lipizer en Italie en septembre 2015 et le deuxième prix du Concours international Ginette Neveu, en Avignon, de la même année.

Isabel Gabbe

Née à Munich de parents franco-allemands. Son répertoire est très large et s’étend de Bach à la musique contemporaine.

En tant que soliste et chambriste elle est lauréate de nombreux concours nationaux et internationaux. Isabel étudia le piano au « Mozarteum » à Salzbourg et à Berlin. Les nombreux engagements pour concerts et master class amenèrent Isabel à travers toute l’Europe, le Brésil et les Etats-Unis.

Plusieurs productions radio et télévisées la concernant furent réalisées. Son premier disque fut publié en 2006 avec des suites de Debussy, Ravel, Bach et Albéniz. En 2013 un disque avec des Lieders du compositeur contemporain John Patrick Thomas fut publié ensemble avec la soprano Julia Henning.

Récemment elle joua à la Philharmonie de Cologne et de Berlin, comme elle joua aussi dans des salles comme le Teatro Guaira (Brésil) et « Glocke » à Brème.

Isabel est une pédagogue expérimentée qui enseigne le piano et la méthodologie du piano à l’université « Mozarteum » de Salzburg (Department Innsbruck). Elle travaille régulièrement pour le Klavier-Festival Ruhr et dirige le festival Moments musicaux en tant que présidente et directrice artistique. Elle donne des master-class et des stages de perfectionnement à travers l’Europe.

David Mills Gardiner

A étudié le piano en Angleterre depuis l’âge de neuf ans, rajoutant l’harmonie et la composition par la suite ; refusant les études de chef d’orchestre, il tenait en toute modéstie à laisser la place à son homonyme, John Elliot Gardiner.

Chambriste expérimenté, il a joué en concert avec les membres du Quatuor Lindsay, Raphael et Elizabeth Wallfisch, Thorson and Thurber et enregistré avec ces derniers, l’intégrale des compositions de Rachmaninov pour plusieurs pianistes aussi bien que l’intégrale de Ravel.

Récitaliste occasionnel, David Gardiner a joué en solo, piano quatre mains et duo de deux pianos sur les scènes de Londres, Bruxelles, Toronto, Luxembourg, Frankfort et, bien sûr, sa Rayrie en Basse-Normandie.

Leslie Riva-Ruppert

Leslie Riva-Ruppert (violoncelle), fille d’un timbalier, est originaire de Bordeaux. Au départ, ses centres d’intérêt ne se limitaient pas au violoncelle, mais comptaient aussi le clavecin, le théâtre, les claquettes et la comédie musicale.

C’est à l’âge de 15 ans qu’elle décide de se consacrer pleinement à l’étude de cet instrument. Elle part alors à Paris travailler avec Philippe Barry, lui-même élève de Maurice Gendron, et termine en même temps ses études secondaires, en obtenant son baccalauréat.

A l’occasion d’un stage à Baden-Baden, Georg Faust lui conseille d’aller à Berlin étudier dans la classe de Wolfgang Boettcher. Une semaine plus tard, elle part à Berlin.

Parallèlement à ses études au Conservatoire, Leslie s’initie à la pratique orchestrale, comme stagiaire à l’Opéra allemand de Berlin (DOB) et comme boursière de l’Académie Karajan de la Philharmonie de Berlin. En 1999, accompagnée par la pianiste Isabel Gabbe, elle sera la lauréate du Concours Maria Canals à Barcelone.

Même si les premiers temps passés à Berlin ont été, pour elle, un peu difficiles, Leslie a très vite ressentie une ambiance plus chaleureuse entre les étudiants où, contrairement au conservatoire de Paris, l’idée de concurrence était moins grande.

Depuis 2003, Leslie Riva-Ruppert est membre permanent des cordes de l’Orchestre symphonique de Berlin (DSO). « J’aime la chaude résonance des cordes. D’emblée, je me suis d’ailleurs sentie bien au sein du DSO. J’ai toujours aimé la musique de chambre et je suis ravie de pouvoir aussi continuer à en faire avec mes jeunes et nombreux collègues ».

Katharina Hage

L’altiste Katharina Hage est née à Berlin. Elle a d’abord étudié comme Jungstudentin à l’Institut Julius Stern du Conservatoire de Berlin auprès du Professeur Hartmut Rohde. Pendant sa scolarité, elle a également été interne à l’Ecole de la Cathédrale de Wells au Royaume-Uni, avant de poursuivre sa formation auprès des professeurs Wolfram Christ au Conservatoire de Freiburg et Wilfried Strehle au Conservatoire de Berlin. Elle se perfectionnera en suivant des Master Classes animées par Hatto Beyerle, Thomas Riebl, Thomas Brandis et Uwe-Martin Haiberg.

Katharina sera lauréate dans la catégorie « Jeunes musiciens » du Concours national en Allemagne et du prix spécial « Classique ». Elle sera aussi remarquée au Concours international de musique de chambre Max Reger. Elle obtient une bourse de la Fondation Villa Musica et élargit sa formation à l’Opéra de la ville de Zürich (2003-2005). Elle a joué, comme violoniste baroque, sous la direction d’Harnoncourt, de W. Christie et de M. Minkowski. Dans le cadre d’un concert de la fondation Habisreutinger, on lui offre la possibilité de jouer le Stradivarius Gibson de 1734.

Katharina Hage a été membre de l’Orchestre national des Jeunes et de l’Orchestre des Jeunes Gustav Mahler. Elle a également joué avec le Rundfunk-Sinfonie-Orchester Berlin, au Théâtre national de Cassel et avec l’Orchestre symphonique WDR.

Depuis 2006, elle est régulièrement l’invitée de diverses formations, notamment le Deutsche Symphonie-Orchester Berlin, l’Orchestre de la Radio de Hesse, la Kammerakademie de Postdam, l’Orchestre de Chambre de Munich, ainsi que l’Ensemble Balthasar-Neumann sous la direction de Thomas Hengelbrock.

Fabrice Bligoud Vestad

Né en Norvège en 1998 de parents franco-norvégiens, Fabrice a commencé à jouer du piano à l’âge de cinq ans. Il est élève du professeur bulgare Ivan Ivantchev depuis 2007. En 2013 il intègre la classe des jeunes talents du conservatoire national d’Oslo où il étudie sous la direction d’Einar Steen-Nøkleberg et d’Einar Smeby.

Fabrice a remporté plusieurs prix nationaux dont le prix Drømmetreff qui récompense le meilleur jeune talent norvégien pour l’ensemble des domaines artistiques. A l’âge de quatorze ans, il débute comme soliste avec l’orchestre régional du Hedmark. Depuis, il est sollicité pour participer à des concerts, notamment dans le cadre du festival annuel “Kirsten Flagstad” et à la télévision norvégienne.

Solveig Gabbe

Solveig est née en 2005 à Düssseldorf. Elle commence l’étude du basson à l’âge de cinq ans.

Elle a obtenu de nombreux premiers prix au Concours Jugend Musiziert à l’échelle régionale, ainsi qu’un premier prix national en quintette avec ses amies musiciennes.

Depuis 2015, elle est membre de l’Orchestre des Jeunes de Rhénanie du Nord-Westphalie. Elle se prépare actuellement au concours d’entrée au Conservatoire de Musique d’Innsbruck.

Malina Heitkamp

Malina Heitkamp est née à Münster, en Rhénanie du Nord-Westphalie. À l’âge de quatre ans, elle commence l’étude de la flute traversière avec sa mère et connait déjà ses premières expériences de concerts.

Malina a participé sept fois au Concours Jugend Musiziert et, à l’occasion des quatres derniers concours, elle a terminé première à l’échelle nationale. Depuis 2015, elle est membre de l’Orchestre des Jeunes de Rhénanie du Nord-Westphalie.

CONTACT

Association "Moments Musicaux"
Mairie de Carolles
3, rue de la Divison Leclerc
50470 Carolles
This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.

MEMBRES DU BUREAU

Isabel Gabbe : présidente
Jacques Dadu : vice-président
Jean-Pascal Chatelard : secrétaire
Astrid Courty : trésorière

RÉALISATION DU SITE

dkb communication
© 2017 Moments Musicaux